5.4.21

Nos premières publicités

  La ligne éditoriale de ce blog "Des Anciens Briqu'teux racontent"  donne l'occasion à tous les retraités des Briqueteries de Ploegsteert, de mettre en lumière des souvenirs d'antan, presqu'oubliés.  Mais,... suis-je bien le seul ? 

Après bien des mois de silence, voici un sujet que l'actuel Personnel n'a probablement jamais eu l'occasion de voir : il s'agit de quelques feuillets de la farde publicitaire qui était éditée dans les années 70 à l'attention des architectes, des entrepreneurs et des négociants en matériaux. Quand les "blocs treillis" devenaient des "Thermoblocs".

Toutes ces pages furent conçues et dessinées par Messieurs Jean Delanghe, ingénieur-directeur du Bureau d'études et par Marcel Perpète, dessinateur.  L'impression en était assurée par Frans Desodt, l'imprimeur.

Vous remarquerez qu'à l'époque, il s'agissait d' un "Comptoir de Vente" qui vendait les produits, tandis que les "Briqueteries" se chargeaient de leur fabrication. 

Voilà, faites tourner le diaporama ci-dessous ! 







10.8.20

Ils sont inusables !

Les anciens Briqu'teux de moins en moins nombreux hélas, se souviennent-ils du tintamarre provoqué par le roulement des petits trains qui ramenaient  vers les fours de la Briqueterie la terre chargée  sur ces drôles de wagonnets circulant sur les voies étroites Decauville ?
Ce moyen de transport, qui a servi durant plus de 60 ans, s'est vu remplacé en 2001 par de très longs tapis roulants construits par Ceratec, amenant l'argile vers les unités de fabrication Ploegsteert.

Quelle surprise en consultant mes mails. !  Aussi, je veux la partager !
L'occasion m'est ainsi donnée de vous représenter ces vieux locotracteurs d'un autre âge, qui tiraient ou poussaient ces convois de berlines à travers la paisible campagne du Touquet, devenue  RNOP.
Près de vingt ans plus tard, je viens de recevoir deux photos d'un ces tracteurs qui avait été racheté par un mécano-collectionneur, M. Laurent Andouche,  qui l'a remis en état de marche, ce mois-ci  .

Voyez les photos et... comparez :

Photo prise dans les années 90 (?) à Ploegsteert

Voici le même locotracteur, restauré et remis en état de marche en 2020 ! 



28.10.19

Des escaliers d'argile ! C'est nouveau, ça !

Ce n'est pas un "ancien briqu'teux" qui raconte, ici, mais bien un admirateur des photos de Martial De Campenaere, qui, en vol à et bord de son para-moteur, a survolé ce matin la toute nouvelle argilière qui s'approfondit et s'étend à l'est de la "route express".
Quelle belle image que cet excavateur chenillé qui, tout en extrayant l'argile, réalise tous les 4 - 5  mètres de parfaites marches d'escalier, qui, peut-on s'imaginer, permettraient aux amoureux de la RNOP de descendre au niveau de... la nappe phréatique sur tout le périmètre du "trou de briqueterie".
Regardez bien.....


18.9.19

Monsieur de Simpel n'est plus ! Il avait 94 ans !

Avec tristesse, j'apprend aujourd'hui le décès de M. Jacques de Simpel, âgé de 94 ans.
En 1990, (si ma mémoire est  bonne) après une longue carrière au sein de la Biqueterie de Ploegsteert, en tant que responsable de l'entretien général, il avait offert, à l'occasion de son départ en retraite, le pot de l'amitié... illustré sur notre photo.
Nous garderons un bon souvenir de
"Monsieur De Simple"... comme on l'appelait avec sympathie.


1.9.19

C'était bien avant l' U.S.B.P.

Le hasard de nos divertissantes sorties m'a fait rencontré un vrai ancien Briqu'teux presque perdu de vue depuis belle lurette.
Avec lui aussi, et en attendant d'être servi de notre apéro, nos bavardages se sont concentrés sur notre passé commun : celui des années passées au sein de la Briqueterie de Ploegsteert.
Comme de bien entendu, quelques jours après, je reçois un invitation FB pour accepter un nouvel ami : Dany Verolleman. Nous avons été heureux de se revoir après tant d'années suivant notre mise à la retraite !
Et surprise !... de sa page, je déniche une très vieille photo en couleurs datée de ... 1967 montrant la toute nouvelle équipe de foot-ball corporatif baptisée BRISTAL

Elle est trop précieuse et je la pique pour la partager "entre camarades briquetiers".
Ma mémoire est-elle bonne ?
accroupis, de G à D : Michel Denolf, Jean-Pierre Allemeersch, x, Roland Allemeersch, Dany Verolleman
debouts : Christian Dewilde, Freddy Descamps, Jacques Schouteten, Jacques Corselis, Christian Werquin, un Charles, et l'entraineur Dewilde (?)




30.8.19

Le briqu'teux, Willy Claerhout, une encyclopédie mémorable !

Cette narration ne sera pas nécrologique, mais bien, et heureusement, nostalgique.
Quel plaisir avons-nous partagé, Willy et moi, lorsque nous étions... voisins de table au restaurant de la Warnave si cher à notre feu ami Yvan Grimmonpré.

D'emblée, on évoqua cette photo des années 70 prise, d'après une mise en scène, où les deux Willy Claerhout, (deux cousins), assis dans un séchoir, cassaient la croûte au lieu de se rendre au réfectoire du Centre Social.  C'était les débuts d'une campagne de sécurité menée par le biais du Briqu'Echo.

Willy grandit dans l'une des 6 maisons ouvrières jouxtant la "cantine".
A 14 ans, (c'était en 1951) il commença à travailler à la briqueterie pour la quitter après près d'un demi-siècle et bons et loyaux services !  Aussi, se fait-il encore aujourd'hui, une fierté d'avoir bossé pour les trois patrons Rémy, Joseph et Philippe.
L'un de ses premiers boulots fut :
- "Tu viens avec une brosse, un ramasse-poussière, un seau, une lampe à pétrole, et un bidon de pétrole. !"  Il lui fallait nettoyer l'intérieur d'un séchoir (au "mélange"), une tâche simple que le patron vint contrôler la bonne exécution avec une énorme "lampe de poche", longue comme ça. Le gamin Willy n'en avait vu une pareille !
- "Là,.. et là... c'est encore sale"....   Et Willy savait ce qu'il lui restait à faire !
Après quelques années, il fut  "rattaché" au "petit Stalton" qu'il a vu construire et démolir !  Sa mission, là-dedans, fut d'imiter les très nombreux ouvriers qui, chaque matin, avaient à ébarber les poutres, à l'aide d'un énorme burin pour enlever les bavures de béton.
Pus tard, il eut la chance de travailler auprès de Jacques De Simpel qui assurait toute la mécanique et l'entretien au sein de la briqueterie.
- "C'est de lui que j'ai tout appris : mon métier de mécanicien "    Une profession qu'il exerça tout au long de sa carrière, avec un soin attentif pour un travail bien fait,  dans divers départemenst et bien plus tard,  pour la société naissante "Ceratec" vers les années 80.

Tout au cours de notre conversation dinatoire et à bâtons rompus, Willy se délecta de raconter, non sans émotion, plusieurs anecdotes du "Grand Patron" à l'égard de sa famille, et particulièrement lors de la fête de S-Pierre, en 1935, quand Rémy De Bruyn apporta un bouquet de fleurs à sa maman lors de la naissance de sa soeur !

Les années ont passé et ont entrainé des changements et innovations inimaginables pour ceux de la génération des anciens.... qui deviennent de plus en plus rares.
A la fin du repas, nous étions vraiment heureux d'avoir pu évoquer de très nombreux souvenirs qui.... si on ne les écrit pas.... ils disparaîtront !
 - "Merci, Willy, pour ces agréables moments !"

Photo du Briqu'Echo, Willy tient sa tartine

Lors du rendez-vous de 2006, avec les pensionnés des années 60

16.7.19

Deux anciens Briqu'teux s'en sont allés !

Avec tristesse, nous apprenons aujourd'hui le décès de M. Jules Laenen, âgé de 98 ans.
Il fut durant de longues années le chef-responsable des argilières, devenues aujourd'hui le trésor de la RNOP.
L'argile, la terre, la flore, la faune, l'histoire n'avaient pas de secret pour notre ami Jules.
Gardons de lui un bon souvenir.






Une autre triste nouvelle nous est parvenue, il y a un mois environ.  Le décès de M. Jacques Kindt, âgé de 82 (?) ans. Il accomplit toute sa carrière au sein du bureau d'études.
Notons aussi qu'il fit partie du Comité de St-Nicolas pour lequel il apporta encore sa contribution bien longtemps après son entrée à la retraite.
Gardons de lui un bon souvenir.